[Texte sentipensant] DADA « Comme des bébés »

S’enhardir, sans schémas connus, œuvrer avec l’élan de spontanéité, s’ouvrir à l’inconnu.

Les bébés sont des maîtres de cette pratique. Personne d’autres mieux qu’eux n’encouragent à prendre ce chemin dans le chemin d’art et de vie.

Merci à mes partenaires, amis de la vie qui habitent ces espaces, parfois un.e enfant, un.e voisin, un.e artiste, proche ou lointain. Nous tissons notre quotidien avec cette énergie vitale. Elle n’a pas de début, ni de fin. Sa forme est multiple et infinie.

Elle saupoudre d’ordinaire un espace singulier et pénètre d’extra tout ordinaire. ☯️

« Dada » serait un des premiers mots émis par un bébé et ce, quelque soit son pays de naissance. A mon sens, « dada » est ce premier pas d’expression entre l’innommé, l’infini sans forme, et le langage humain. Cela me rappelle que notre capacité d’expression vient d’une source commune à tout être humain. C’est pourquoi j’ai choisi « dada » dans mon nom d’artiste. Pour ne pas oublier d’où vient cette capacité de créer et de dire. Pour être au plus proche et intime de mes racines, de cette source sans forme. Sans laquelle je ne peux honorer les premiers pas, les premières formes d’expression.

Gaïyun dada

#racinesIdentitaires #commedesbébés #racines #source #mémoire #humanité #artExistentiel #artvivant #artiste #gaïyundada #art #tao #inspiration #spiritualité

//Vidéos et photos issues d’un rituel en nature avec @elisabethlandgraf – Mars 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s