Souvenir d’une spirale

Souvenir d’une spirale, baptisée par les arbres, c’était il y a 3 ans.

Je ne cherchais pas à comprendre, juste j’accueillais et je suivais ce qui était vivant en moi. Je persistais à créer quelque chose qui ait du sens, dans mon quotidien. Alors que je m’occupais de mon jeune bébé, je me souviens que cette période était, à la fois, pleine de grâce et très difficile pour différentes raisons.

3 ans après, le quotidien est moins difficile, il y a moins de grâce aussi, c’est moins intense, plus doux. Non sans vagues, soyons clair 😅.

Depuis ces précieux moments en nature, j’ai suivi cette intuition de la spirale de vie, nous sommes désormais un groupe de 17 femmes à pratiquer régulièrement la danse-tournoiement sur Die et nous apprenons ensemble à entrer et créer avec ce mouvement archétypal du vivant. Qui sais où cela va nous mener ? Les signes montrent que c’est un mouvement amené à s’expanser dans les temps qui viennent. Sans doute c’est un champ de pratique qui permet de s’aligner et de se replacer pas à pas dans l’espace d’une culture de l’Être (ensemble). J’imagine que cela permet peu à peu de rééquilibrer avec cette culture du faire (ensemble) qui a été si prégnante ces derniers siècles. J’en reparlerai davantage quand cela sera mûr.

« Occuper le terrain de l’intimité, comme celui de la rue, danser. » c’est ce qu’à dit Dany Laferrière dans un magnifique concert de soutien au peuple iranien « Femme, vie, liberté ». Des femmes dansaient en tournant de manière créative. (Je recommande hautement ! il est en rediffusion actuellement sur France TV pendant 4 jours encore)

Je nous souhaite que grâce à la danse, à ce qu’elle mobilise de notre humanité, notre créativité devienne de plus en plus stable et vivace, au quotidien, pour équilibrer et régénérer durablement, grâce à de nouveaux savoir être, savoir devenir et savoir créer. 🫶✨🌎

Gabrielle Soo-ah

//Artiste performeuse – Gaiyun dada et cie

————————————-

  • Texte écrit le 24 janvier 2020

#JournéeMondialeDeLutteContreLesSolitudes

Ce soir, j’apprends que le 23 janvier est la journée mondiale de lutte contre les solitudes. Pourtant, les arbres ne sont jamais seuls. Ils sont connectés très profonds dans la terre, très hauts dans le ciel, reliés par les racines, les molécules dans l’air, les vibrations d’un paysage mouvant entre eux. Un ami me dit : ce qu’il pourrait arriver de mieux aux humains, c’est qu’ils deviennent des arbres parmi les arbres…

#natureEmpathy #NatureIsAGuide #performanceAvenir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s